Et si on parlait matos…

Après quelques années de pause, j’ai repris une pratique photographique plus régulière grâce à un appareil dit « hybride » qu’on m’avait offert, l’Olympus E-P1. Un excellent boitier aux optiques interchangeables mais sans visée réflexe. Un appareil beaucoup plus compact et léger qu’un réflex mais dont la qualité d’image se rapprochait de ce type d’appareil.

Malheureusement détruit lors d’un voyage, j’ai du me chercher un nouvel équipement. Après avoir fait le tour de la littérature spécialisée, j’ai décidé d’investir dans un tout jeune système à l’époque, la gamme Fujifilm X. D’abord avec un boitier X-Pro1, puis depuis quelques mois avec un X-T1. Le jeu d’optiques (fixes) que j’utilise s’est étoffé petit à petit pour arriver aujourd’hui à un ensemble quasi parfait: 14mm F2,8 (équ. 21mm), 23mm F1,4 (équi. 35mm), 35mm F1,4 (équ. 50mm), 56mm F1,2 (équ. 85mm).

Ceux qui me connaissent savent comme j’en suis heureux et – pour ceux que ça intéresse – voici un lien vers l’article d’un photographe qui résume très bien mon sentiment sur ce matériel. Il convient à ma pratique et n’a pas fini de faire bouger le monde de la photo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *